ROC ECLERC

Tout savoir sur la mise en bière

Demander un devis
 
ROC-ECLERC-La-mise-en-biere

Tout savoir sur la mise en bière

Du constat de décès à l’inhumation ou la crémation, différentes étapes caractérisent le processus d’organisation des obsèques. La mise en bière (ou mise en cercueil) en fait partie.

Explication à travers cet article pour mieux comprendre cet acte effectué, notamment, par l’agence de pompes funèbres ROC ECLERC en charge des funérailles. En quoi consiste la mise en bière ? Quand intervient la fermeture du cercueil ? Pourquoi parlons-nous de « mise en bière » ?…

Sommaire :

En résumé

La mise en bière, concrètement, est le moment où le corps du défunt est placé dans le cercueil.
Attention donc à ne pas confondre cette locution avec certains termes parfois utilisés à tort. L’acte de mise en bière diffère des moments de recueil de la famille auprès du défunt, mais aussi de l’étape de la fermeture du cercueil.

L’étymologie de l’expression « mise en bière »

Avant d’aborder l’acte de mise en bière et le processus funéraire, faisons un point sur l’origine de cette expression.

« Bière » vient du vieux français et du latin « bera », qui désignait alors la civière. Au VIIIe siècle, les Francs plaçaient les personnes blessées ou malades, mais aussi les personnes décédées sur une « bera ». Puis au XIIe siècle, les défunts ont commencé à être mis dans un cercueil. Avec l’évolution de la langue française, le terme « bera » est devenu « bière » et l’expression « mis en bière » est restée.

Les modalités de l’acte de mise en bière

En France, il n’est pas autorisé de procéder à l’enterrement d’une personne dans un linceul à même la terre. La législation funéraire rend, en effet, obligatoire la fourniture d’un cercueil pour tous les défunts. D’où l’acte de mise en bière.

Organiser les obsèques d’un proche

Inhumation ou crémation, nos conseillers funéraires ROC ECLERC sont à vos côtés pour concevoir des obsèques répondant aux volontés du défunt et adaptées à votre budget. Ils vous expliquent et vous guident dans les différents aspects des funérailles. Gamme et finition du cercueil, type de cérémonie (civile ou religieuse), convoi funéraire, choix de la pierre tombale ou du lieu de dispersion des cendres… ils sont là pour vous aider à organiser des obsèques respectueuses et fidèles à la mémoire de votre proche.

Demander un devis obsèques

Quand a lieu la mise en bière ?

La mise en bière est effectuée, notamment, par les agents des pompes funèbres. L’acte est réalisé avant la levée du corps, c’est-à-dire avant la fermeture du cercueil et son transport vers le lieu de la cérémonie funèbre et jusqu’au lieu des obsèques (lieu de l’inhumation ou de la crémation).

Il n’existe pas de délai réglementaire : elle peut avoir lieu à n’importe quel moment après le décès. La fermeture du cercueil, en revanche, doit intervenir dans un délai de :

  • 24 heures minimum (sauf exception due à une maladie contagieuse),
  • 6 jours maximum si le défunt a laissé des directives funéraires pour la présentation du corps ou si la famille souhaite un moment de recueillement (au funérarium, par exemple).

À savoir, il est possible de demander le transport du corps avant mise en bière (communément appelé « transport sans cercueil ») pour le retour au domicile ou vers la chambre funéraire. Ce transport du défunt s’effectue dans un véhicule réglementé et habilité (corbillard) et dans les 48 heures maximum après le décès.

Comment se déroule la mise en bière ?

Préalablement à la mise en bière, il peut être procédé à la toilette mortuaire. Il s’agit de laver le corps de la personne décédée, de l’habiller, de la coiffer et de la maquiller. L’objectif est de préparer le défunt en vue, notamment, de la présentation du corps à la famille. Selon les croyances, un représentant du culte peut intervenir pour une toilette rituelle spécifique.
Des soins de conservation (ou soins de thanatopraxie) peuvent également être prodigués afin de ralentir le processus d’altération naturel du corps. Cet acte permet de mieux préserver le corps.

La mise en cercueil du défunt peut être effectuée, comme nous l’avons mentionné en amont, par les agents des pompes funèbres (mais aussi par les agents du funérarium ou encore par le personnel de l’hôpital). Ces derniers procèdent à la dépose de la dépouille dans le cercueil. La famille n’assiste pas à l’acte de mise en bière. Un temps de recueillement peut être proposé ensuite, auprès du cercueil ouvert, pour saluer une dernière fois le défunt.

Vient alors la fermeture du cercueil et la levée du corps. À savoir, dans le cas d’une crémation et/ou en l’absence de la famille, la présence d’un officier de police est obligatoire pour les scellées du cercueil (c’est la vacation de police). Le transport après mise en bière consiste à déplacer le cercueil fermé jusqu’au lieu de l’inhumation (cimetière) ou de crémation (crématorium).

Que faire en cas de décès ?

Nos agences de pompes funèbres ROC ECLERC restent joignables 24h/24 et 7j/7 via la permanence téléphonique. Nos conseillers funéraires vous apportent alors des solutions rapides et adaptées, un accompagnement immédiat et personnalisé. Ils sont à votre écoute pour entamer les premières démarches après décès et vous aider dans l’organisation des funérailles.

Une urgence décès ? Prenez contact avec votre agence de pompes funèbres locale.

Rechercher une agence de pompes funèbres

Les conditions d’une mise en bière immédiate

La fermeture du cercueil doit respecter le délai des 24 heures minimum. Dans certains cas précis pourtant, il peut être procédé au placement immédiat du corps dans le cercueil (cercueil simple ou cercueil hermétique). Cette mise en bière immédiate est décidée si :

  • Le certificat de décès mentionne « maladie contagieuse » (infection de la peste, fièvre hémorragique type Ebola, mesures sanitaires liées à la Covid-19…)
  • Le corps du défunt est trop altéré pour être présenté à la famille (mort violente, décès par accident, meurtre ou suicide…)
  • La décomposition du corps est très entamé
  • Le défunt fait l’objet d’un rapatriement de corps

La mise en bière immédiate peut être décrétée par le médecin qui constate le décès, pour respecter des mesures d’ordre hygiénique et sanitaire (dans le cadre d’une maladie infectieuse). Selon les circonstances du décès, le médecin peut la suggérer pour préserver les proches de la vision des lésions trop importantes ou d’une putréfaction avancée. Dans ce cas, il revient à la famille d’accepter ou non la mise en bière immédiate.

Organiser des obsèques nécessite d’être accompagné par des professionnels du funéraire. Nos conseillers ROC ECLERC vous assistent à chaque étape. Vous pouvez compter sur leur expertise pour répondre à vos questions, sur leur savoir-faire pour vous aider dans les démarches après décès.

ROC-ECLERC-Personnalisation-de-la-tombe
Dossier précédent Sépulture : comment personnaliser une tombe ?
ROC-ECLERC-Aider-une-personne-en-deuil©AntonioGuillem
Dossier suivant Aider une personne en deuil