Partager cette page

Se rassembler après les obsèques

Les réunions de familles après les obsèques demeurent même si elles ne sont plus célébrées de la même manière. Comment s’organisent-elles et surtout, qu’elles sont leurs rôles ?

Le cérémonial évolue au fil des époques, qu’il s’agisse des rites autour de la naissance, des mariages, mais aussi des obsèques qui font parties intégrantes des grandes cérémonies de la vie. Le recul de la religion y est bien sûr pour quelque chose, mais les besoins des familles également. Pourtant malgré l’éclatement des familles nucléaires, le besoin de se retrouver et de se réunir après les obsèques n’a pas totalement disparu.

Le domicile, le lieu sacré de la famille

Si auparavant le corps des défunts restait au domicile, aujourd’hui il est le plus souvent transféré dans une chambre funéraire pour des raisons diverses. De la même manière, avec le recul des veillées, les familles ont de moins en moins réuni leurs proches au domicile après les obsèques. Mais le foyer reste le lieu de l’intimité de vie du défunt et de sa famille. Si les réceptions sont moins copieuses, il n’en demeure pas moins que les familles aiment à se réunir pour rendre hommage à leur défunt en partageant des souvenirs. La réception s’est au fil des années tenue dans des lieux plus neutres comme une salle des fêtes ou un lieu plus public.

Rassembler

Avec l’éloignement des familles, il n’est pas toujours simple de réunir l’ensemble des membres d’une même famille au moment clé d’une vie, et même lorsqu’il s’agit des obsèques. C’est d’ailleurs pour l’une de ces raisons que nous développons des services tels que l’entretien et le fleurissement des sépultures pour permettre de faire perdurer l’hommage malgré la distance. Ces réunions ont l’avantage de garder l’ensemble de la famille un peu plus longtemps auprès de soi, pendant quelques jours tout du moins.

En savoir plus sur l’entretien et fleurissement des sépultures

Qui est présent lors de ces réunions ?

Ce type de cérémonial est le même en termes d’organisation que ceux à d’autres moments de la vie. Il est possible de partager un moment plus informel autour d’un verre ou d’un café pour évoquer quelques souvenirs avec les connaissances les plus éloignées, qui partent généralement plus tôt. Familles et amis peuvent rester plus longtemps lors d’un diner par exemple ou d’un déjeuner pour évoquer ensemble les liens qu’ils avaient avec le défunt.

Le deuil devient une marque de reconnaissance sociale.

Dans cette étape si particulière, toutes les émotions sont fragiles et il est essentiel de se sentir soutenu. La cérémonie est le rite des vivants. C’est à partir de ce moment que le travail de deuil peut s’enclencher grâce notamment à l’accompagnement de professionnels lors du bon déroulement des obsèques. C’est donc au moment où la cérémonie prend fin que le décès matérialise tout un coup une vraie réalité. Il est capital alors de se sentir soutenu, surtout pour les générations plus âgées qui ont besoin de s’entourer de leurs enfants et petits-enfants.

Sortir du cadre du domicile : un souffle essentiel

Dans ce moment chargé d’émotion où pleurs, larmes et rires s’invitent à la réception, il est parfois préférable de sortir du domicile et donc du cadre intimiste du foyer. Les proches du défunt doivent souvent faire bonne figure et se retenir de toutes émotions face aux convives ce qui ne facilite pas le travail de deuil. C’est aussi parfois une lourde organisation suivant le nombre de personnes présentes et cela demande une énergie substantielle que les endeuillées n’ont pas toujours.

Une parenthèse dans la douleur

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette réception après les obsèques peut également être un vrai moment de joie. Elle contraste avec le trop plein d’émotion ressenti pendant la cérémonie d’obsèques. Souvenirs, photos qui circulent entres les membres de la famille et des amis permet à la fois de se remémorer des bons souvenirs mais aussi de se projeter pour ne pas tomber dans une douleur passéiste. Le souvenir n’est pas qu’attaché au passé, il rappelle à celui qui fait appel à lui que la vie ne va que dans un seul sens, qu’elle est encore belle et cela permet d’avancer.

Les pompes funèbres vous accompagnent dans l’après-obsèques

Depuis quelques années, et avec le recul des pratiques religieuses, de nombreuses pompes funèbres investissent dans des lieux adaptés à ces cérémonies après-décès, et cela peut se réaliser également au sein même des crématoriums. N’hésitez pas à contacter votre agence ROC ECLERC la plus proche de vous pour connaitre les dispositions (StoreLoc). Le rôle des pompes funèbres a évolué ces dernières années passant d’assistant funéraire à conseiller. Cette nouvelle partie plus psychologique fait partie intégrante du travail de deuil.

Peut-on dire qu’il s’agit là d’un retour des réceptions après obsèques ? Si la forme qu’elles peuvent prendre se modifie au fil des ans l’envie de se réunir, d’être ensemble et de célébrer une personne aimée est toujours là.