Partager cette page

Les fleurs et l’hommage coloré

Comme pour toutes les célébrations et rites de la vie, lors des obsèques bon nombre de personnes souhaitent déposer des fleurs. Elles apportent une parenthèse de joie et de tendresse dans un moment empreint de chagrin. C’est aussi une manière silencieuse de rappeler l’amour que nous portons à nos proches et de soutenir ceux et celles qui sont dans la peine. Fragiles, elles représentent le caractère éphémère de la vie et son perpétuel renouveau.

Les fleurs permettent de rendre hommage et de marquer son soutien à la famille endeuillée.

Des fleurs oui, mais à quel endroit ?

On peut offrir des fleurs à la famille du défunt pour les soutenir dans l’épreuve qu’elle traverse. Mais il est tout à fait possible aussi de marquer notre soutien en déposant les fleurs dans les lieux prévus qu’il s’agisse d’une inhumation ou d’une crémation. Dans ce cas, les fleurs peuvent être déposées sur le lieu de repos du défunt, à la chambre funéraire par exemple. Elle peuvent également être déposées à l’église s’il s’agit d’une cérémonie religieuse ou sur le lieu de la cérémonie civile.

Des fleurs pour orner le déroulement des obsèques

Les compositions sont créées pour se placer directement au côté du défunt lors de la cérémonie d’obsèques. Des couronnes de fleurs, mais aussi des dessus de cercueil ou des compositions en formes de cœur (ou toutes autres formes) ornent le cercueil du défunt. Toutes les déclinaisons de couleurs sont possibles. Pour garantir un maximum de fraîcheur il faut respecter un minimum la saisonnalité. Les structures de fleurs sont choisies par la famille ou les proches car elles sont plus imposantes.

Les connaissances ou amis plus éloignés privilégient des bouquet, type gerbes de fleurs, boules, ou des plantes à mettre au cimetière. Ils veulent souvent rappeler que les personnes pensent à la famille dans ces moments douloureux. N’omettez pas d’apposer une petite carte avec votre nom et/ou une phrase pour exprimer votre soutien . Il est parfois plus facile d’écrire quelques lignes que la famille pourra conserver par la suite.

Quel type de fleurs pour quel défunt ?

Même s’il n’y a aucune règle, familles, proches ou encore collègues et connaissances choisissent des fleurs en adéquation avec la personnalité du défunt. On privilégie ainsi des couleurs claires pour une dame qui oscillent entre le rose poudré, le pastel, le violet ou encore le blanc. On choisira davantage des couleurs un peu plus nette et franche pour un homme, comme le jaune, le rouge ou encore davantage de verdure. S’il s’agit des obsèques d’un enfant, d’un nourrisson ou encore d’un jeune adulte c’est le blanc qui prédomine.

La rose symbole de l’éternité se retrouve dans la majorité des compositions. Elle s’adapte aussi bien pour un homme que pour une dame. Si les œillets (symbole du deuil) sont davantage préférés par les hommes, pour les femmes les lys sont souvent choisis.

Chez ROC ECLERC nous accordons une grande importance à l’hommage. Les fleurs représentent une marque de soutien, mais aussi d’amour, c’est pourquoi nous travaillons avec des fleuristes de qualité qui sauront donner vie à vos projets et marque d’attention.

En savoir plus sur les condoléances et les avis de décès

 

La religion

Les dessus de cercueil (ou encore les croix) se retrouvent davantage dans les cérémonies religieuses catholiques.

En ce qui concerne les religions d’extrême Orient par exemple pour le bouddhisme mais aussi l’hindouisme, les fleurs ornent les lieux d’inhumation ainsi que les lieux de dépôt des cendres. En plus d’autres offrandes comme de la nourriture par exemple (plus rare dans la religion catholique).

Dans la religion musulmane, la sobriété est de mise. C’est pourquoi les fleurs sont très peu (voire absentes) présentes lors de la cérémonie. C’est également le cas pour la religion juive qui ne fleurit pas les sépultures ou encore pour les protestants.

Dans la culture musulmane, la tradition est aux choses épurées. Il est extrêmement rare de voir des fleurs lors de la cérémonie traditionnelle. C’est également le cas pour les protestants, adeptes de la sobriété. Dans la culture juive, on ne fleurit pas les tombes.

Quel choix entreprendre entre celles naturelles ou artificielles ?

Les fleurs naturelles sont privilégiées au moment des obsèques. Quant aux fleurs artificielles elles sont choisies pour leurs résistances sur la durée pour entretenir le souvenir.

Les fleurs artificielles sont davantage choisies par la famille proche qui investit davantage dans l’entretien du souvenir. Elles sont aussi une très belle marque d’amour pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer. (personnes âgées ou malades) Mais aussi pour les personnes qui vivent éloignées du lieu de sépulture dans le cadre d’une inhumation. S’agissant d’une crémation il est possible de déposer une fleur artificielle (ou naturelle) pour orner une case de columbarium.

Un type de fleurs n’exclut par l’autre et il n’est pas rare de voir sur une même sépulture ces deux types de fleurs cohabiter. Au cimetière c’est également les fleurs en pots (plantes) qui sont choisies selon la saisonnalité ou encore la célébration (toussaint, anniversaire de décès).