Parce que la vie est déjà assez chère !

Vous faites face à un décès ?

Organiser des obsèques selon les religions

Chaque religion a ses propres codes funéraires, qu’il s’agisse du déroulement des funérailles ou des fleurs à offrir pour un enterrement. L’expression des condoléances cependant reste universelle.

Les fleurs de deuil représentent avant tout l’âme du défunt. Elles permettent d’apporter un certain réconfort à la famille et de rendre hommage au défunt. On offre des fleurs lorsque l’on vient rendre un dernier au revoir à une personne disparue.On montre aux personnes endeuillées notre sympathie, qu’elles sont entourées et qu’elles ont des amis sur qui compter.

C’est un geste simple mais toujours apprécié des proches en souffrance, qui apporte de la couleur lors de l’inhumation ou de la cérémonie religieuse.

Cependant dans certaines religions, les fleurs ne sont pas forcément présentes ni souhaitées. Il est donc important de connaitre les coutumes lors des cérémonies funéraires pour agir en conséquence.

Les cérémonies

Cérémonies civiles : Les fleurs (symbole de l'hommage rendu au défunt et de soutien pour les proches) sont très présentes en fonction des volontés de la famille et du défunt. Généralement, la famille prévoit un jeté de fleurs ou de pétales sur le cercueil avant la fermeture de la sépulture.

Cérémonies catholiques : Les fleurs sont très présentes, de toute taille ou de toutes formes : coussins, gerbes, croix, cœurs, couronnes (symbole d'infini et d'éternité), dessus de cercueil… Elles permettent de rappeler aux personnes présentes le sens de la vie. Les fleurs offertes sont traditionnellement blanches, le blanc étant le symbole de lumière et de résurrection. Cependant, rien n'empêche d'y associer d'autres couleurs.

Cérémonies orthodoxes : Les fleurs sont très présentes également. Elles correspondent à l’illumination de l’âme dans le monde spirituel. Un dépôt de roses rouges est fait dans le cercueil qui reste ouvert. Des cierges ainsi que des bougies accompagnent souvent les fleurs.

Cérémonies protestantes : S’il arrive lors de la cérémonie que des fleurs ornent le cercueil, il est fréquent que la famille demande aux proches de ne pas en offrir et préfère à la place un don à une oeuvre. Placé sous le signe de la simplicité, les fleurs présentes seront sous forme de compositions sobres.

Cérémonies bouddhiques : Les fleurs sont très présentes. On privilégie les fleurs de deuil de couleur blanche sous forme de couronne, gerbes ou raquettes.

Cérémonies musulmanes : Lors des cérémonies musulmanes, les fleurs ne sont généralement pas présentes, on privilégie les prières et l’envoi de carte de condoléances. Les fleurs ne sont cependant pas interdites.

Cérémonies juives : Placées sous le signe de la simplicité et de la sobriété, il y a peu voire pas de fleurs lors des cérémonies juives. En effet, les fleurs sont interdites sur la tombe par la religion juive. On privilégie davantage les bougies.

Cérémonies hindouistes : Les fleurs sont nombreuses, de préférence des œillets d’Inde (fleurs sacrées).

Quelles fleurs offrir ?

Les fleurs que l’on va offrir, vont être différentes en fonction de l’attachement au défunt et du défunt lui-même.

Si le défunt était un membre de la famille, que l’on souhaite exprimer son émotion, son amour éternel et faire son dernier au revoir, il est conseillé de privilégier les roses rouges. Généralement les enfants du disparu offre le dessus de cercueil. Si le défunt était un ami proche, on démontrera son attachement et son soutien à la famille par des roses blanches, signe d’une amitié éternelle, en couronne ou en devant de tombe. Pour rendre hommage avec discrétion et respect à une connaissance, les œillets et les chrysanthèmes en composition florale sont recommandés. Lorsque le défunt est un enfant ou une jeune personne, il est d’usage d’offrir des fleurs blanches ou dans des tons clairs.

Les fleurs artificielles

Si vous souhaitez que les fleurs durent dans le temps et résistent à des climats difficiles, vous pouvez offrir des fleurs artificielles. Pour un coût moins important, vous aurez des fleurs ayant le même aspect que des fleurs naturelles grâce aux matières utilisées : tergal et organza.

Les plantes

Vous pouvez offrir, comme alternative aux fleurs, une plante comme l’azalée, la bruyère ou le kalanchoé. Elle garde son éclat de nombreux mois, donne une certaine gaité à la tombe et résiste mieux aux intempéries que les fleurs. En période hivernale, les primevères et les tulipes supportent très bien le froid.

Lorsque vous offrez des fleurs ou une plante, vous avez la possibilité de les accompagner d’un message permettant de témoigner votre soutien à la famille, de rendre hommage au défunt. Ce message peut être inscrit sur une carte ou sur un ruban de deuil.

Il est vivement recommandé de choisir les fleurs que l’on souhaite offrir en fonction de la personnalité du défunt : des couleurs vives pour une forte personnalité, des tons pastel pour une personne au tempérament calme.