Parce que la vie est déjà assez chère !

Vous faites face à un décès ?

Organiser des obsèques selon les religions

Chaque religion a ses propres codes funéraires, qu’il s’agisse du déroulement des funérailles ou des fleurs à offrir pour un enterrement. L’expression des condoléances cependant reste universelle.

Lorsque qu’un de vos proches perd un être cher, il vous est souvent difficile de trouver les mots justes pour exprimer vos sentiments.

Exprimer ses condoléances

Si l'expression des condoléances n'est pas chose facile,  elle est nécessaire ne serait-ce que pour réconforter ceux qui restent, quelque soit la religion du défunt  On cherche à témoigner tout l’amour ou l’amitié que l’on porte à la personne endeuillée.
Pour exprimer sa compassion à la famille endeuillée, pendant les funérailles, lors d’une visite ou par écrit, il n’est pas nécessaire de faire de grandes phrases, il suffit de dire l’essentiel. Les personnes ont essentiellement besoin de se sentir entourées et soutenues.
C’est pourquoi, lorsque l’on ne vit pas près du défunt ou de sa famille, il est recommandé d’envoyer ses condoléances dans les plus brefs délais (une phrase courte, manuscrite, chargée d’émotions et sans ponctuation suffit) ou de les remettre directement en main propre.
Les condoléances peuvent être écrites sur une lettre ou sur une carte. Elles peuvent être envoyées au domicile de la personne ou accompagnées de fleurs lors de la cérémonie des funérailles. De plus si vous étiez intime avec la personne en deuil, il est préférable de la contacter pour lui exprimer vos condoléances à l’oral et de ne pas attendre de lui remettre la lettre.

Qu’il s’agisse obsèques religieuses ou civiles, et quelque soit la religion, la carte de condoléances est le bon moyen de faire part de sa peine et d’exprimer ses sentiments et son soutien à travers des mots simples. Elle peut se substituer aux condoléances orales lorsque la peine est trop profonde et qu’il est trop difficile de la décrire.

Quelques exemples de condoléances :

-    Sincères Condoléances
-    Nos pensées et nos prières vous accompagnent / Vous êtes dans nos pensées,
-    Les mots ne peuvent pas exprimer la profondeur de notre chagrin,
-    Il /Elle vivra toujours dans nos cœurs et nos esprits,
-    Nous partageons votre peine,
-    Nous sommes de tout cœur avec vous dans ce triste et douloureux moment,
-    Nous pensons très fort à vous en cette période douloureuse,
-    Dans de telles circonstances, nous prenons part à votre douleur.

Cependant, rien ne vaut les expressions personnelles qui viennent du cœur. On cherche à témoigner à la personne endeuillée, tout l’amour ou l’amitié qu’on lui porte.
Si l’inspiration manque et que cette démarche est trop difficile émotionnellement, il faut alors privilégier les citations littéraires et les citations des livres sacrés s’il s’agit d’obsèques religieuses.

Eviter les maladresses

Pensant bien faire, beaucoup de personnes sont très maladroites dans l’expression de leurs condoléances : « Je peux comprendre ce que vous traversez » ou encore « Je sais comment vous vous sentez ». On ne sait jamais réellement ce que ressent ou traverse la personne en deuil même si on peut l’avoir déjà vécu. Chaque personne a une réaction au deuil qui lui est propre.